Étudier au Canada

Canada : de bonnes raisons d’y étudier

Si vous cherchez une bonne raison de poursuivre vos études au Canada : elle est toute trouvée : le baromètre (mars 2017) de l’agence britannique Quacquarelli Symonds (QS) est formel, Montréal vient de détrôner Paris comme 1ère ville étudiante où il fait bon vivre... La métropole québécoise a mis fin au règne de cinq ans de de la capitale française à titre de ville préférée des étudiants étrangers.

Plus avant, en 2013, lors d’une étude réalisée par la revue britannique, The Economist, Montréal est arrivée au premier rang mondial comme destination idéale pour un étudiant étranger qui souhaite entreprendre des études universitaires.

Globalement, chaque année, près de 130 000 étudiants sont attirés par le Canada, pays qui figure en tête des endroits où il fait bon s’installer, selon le palmarès publié par les Nations Unies.
Si le pays est plébiscité, ce n’est pas seulement pour la qualité de la vie locale, mais aussi pour l’excellence de son enseignement.

Etudier au Canada, c'est en effet étudier dans un pays dont l'éducation supérieure est l'une des meilleures au monde ce qui en fait un pays de choix pour les étudiants internationaux.
Quoi de mieux également que de vivre dans un pays bilingue ! Étudier au Canada, c'est bénéficier d'une éducation au sein d’une atmosphère multiculturelle !

Montréal la francophile

Pour les étudiants français, étudier à Montréal, deuxième ville la plus peuplée du Canada (1700000 habitants), c’est l’assurance de s’immerger dans une ville à taille humaine qui mêle avantageusement culture, créativité, ouverture d’esprit et diversité. C’est la première ville au Québec à offrir autant d'attraits récréatifs.
Pour l’anecdote c’est la seule ville dans la « Belle Province » à disposer d’un métro.

De fait, Montréal est la destination « américaine » préférée des étudiants français, qui représentent un tiers des étudiants internationaux car Montréal est francophile en plus d’être francophones.

Montréal des atouts économiques certains

Créative et concurrentielle, moderne, ouverte, Montréal est une plaque tournante du monde des affaires mais aussi un leader mondial dans divers secteurs économiques.
La ville attire les plus grands cerveaux de la planète. Montréal est  reconnue comme la « ville la plus intelligente du monde », selon Quacquarelli Symonds, en raison du développement de son industrie de l’intelligence artificielle.

Le long du Saint-Laurent, s’est établi l’un des trois grands pôles de l’industrie aérospatiale dans le monde comme Seattle et Toulouse. Le « Grand Montréal » est sans conteste un centre névralgique de l’aérospatiale mondiale.

Bombardier, Bell Helicopter Textron, CAE, Pratt & Whitney et plus de 200 entreprises spécialisées y forment un ensemble industriel idéal pour tout investisseur souhaitant conquérir l’Amérique du Nord.
De même les sciences de la vie forment un secteur de classe mondiale, avec notamment des chefs de file dans les domaines de la pharmacologie, de la biotechnologie.
 La ville compte ainsi de nombreux instituts de recherche spécialisés en neurologie, oncologie, cardiologie, endocrinologie et immunologie. Trois grandes sociétés pharmaceutiques – Pfizer, Brystol Myers Squibb et Merck – sont d’ailleurs établies à Montréal.
Par ailleurs, les nanotechnologies sont aussi omniprésentes.

Montréal :  la Mecque du jeu vidéo

Enfin, les technologies de l’information et les communications (TIC) font florès.
La ville de Montréal est un pôle d’excellence dans ce secteur. Elle s’est, en effet, taillée une réputation mondiale dans le monde des TIC : fabrication de matériel, création de logiciels, services informatiques, télécommunications, services médias numériques interactifs, sonorisation, imagerie et arts numériques.
 Ubisoft, EA Games, Warner Bros. Interactive Entertainment (WBIE) ne figurent-ils pas parmi les grands noms associés à Montréal ? Les TIC sont donc également un vrai moteur économique de « la ville de cent clochers » comme le disait l’écrivain Mark Twain, auteur des aventures de Tom Sawyer.
Une centaine d’entreprises gravitent autour de ce domaine. Les créatifs peuvent donner leur pleine mesure au sein d’un environnement propice.  
Le jeu vidéo à Montréal, c'est environ 6000 emplois dans un rayon de 2 kilomètres.
Au Canada, plus du tiers des emplois dans le secteur sont concentrés dans le centre-ville de la métropole québécoise.
Montréal est de facto devenue une plaque tournante de la création de jeux vidéo. Le Grand Montréal confirme chaque année son statut de pôle mondial de la production de jeux vidéo.

Un classement paru fin 2015 sur le site du « Game Industry Career Guide – Best Cities of Video Game Development Jobs » confirmait ce statut et plaçait Montréal au cinquième rang mondial avec 40 studios de production de jeux vidéo sur les 2 000 recensés au monde. Seules Tokyo (58), Londres (48), San Francisco (46) et Austin (44) accueillaient plus de studios que la métropole canadienne.
L'industrie du jeu à Montréal, ce sont par exemple les mégaproductions Assasin's Creed d'Ubisoft ou encore Batman réalisé dans les studios Warner.

En terme économique, l’intelligence artificielle, le jeu vidéo, les effets visuels et les services informatiques affichent des taux de croissance de l’emploi remarquables.
Dans l’ensemble, la grande famille des technologies de l’information et des communications (TIC) a connu en 2016 une forte augmentation de 4 % de son niveau d’emploi (+ 4 500 emplois) dans la ville francophone la plus peuplée d’Amérique.
Il n’est donc pas étonnant que des structures enseignantes de haute volée, se soit installées dans le Sud de la Province du Québec.
Ainsi, le Collège Salette, accompagne les étudiants jusqu’au bout de leurs vocations créatives avec rigueur, réalisme et professionnalisme. À travers les décennies, l’établissement a toujours poursuivi sa vocation d’enseignement au niveau professionnel et technique, tout en adaptant sa formation selon les courants et avancées nombreuses dans le domaine. Cette école vient d’intégrer le groupe Icones, dont le siège se trouve à Montpellier.

Collège Salettes :  une référence depuis 1942

Établissement fondé en 1942, le Collège Salette, école de formation au design graphique et aux médias interactifs accueille 200 étudiants par an au cœur de Montréal, rue Sherbrooke, pile entre le Mont Royal et le Vieux Montréal (et son port, haut lieu historique et touristique).
Un endroit rêvé pour étudier le long du Saint-Laurent !  

Le Collège Salette est une référence dans les métiers du design et du Graphisme au Québec. Dans le secteur des communications graphiques, peu d’institutions peuvent jouir d’une telle réputation et se targuer d’une pérennité qui couvre plus d’un demi-siècle. Un must en la matière !

Les formations du Collège Salette accueillent des étudiants majeurs de tous âges, passionnés évidemment de création, de design et de Web.

Compte tenu du nombre restreint d’étudiants, il règne une ambiance familiale dans l’établissement. Les équipes administratives de l’école sont très disponibles. Les rapports étudiants-professeurs sont facilités et réguliers.
Les étudiants du Collège sont tous suivis personnellement.
Le nombre restreint d’étudiants par groupe assure à chacun un soutien constant et, advenant le besoin de mesures d’appoint à l’occasion de difficultés ponctuelles, l’enseignant peut aviser la direction qui met alors en place des cours de rattrapage sans frais supplémentaires.

Traversés par un gigantesque puit de lumière, les deux étages du Collège abritent, des laboratoires informatiques, des salles de classe laboratoires, des salles de classe traditionnelles, une salle de dessin, une salle de coupe et de recherche, une salle à diner avec cuisinette, une magnifique terrasse sur le toit.

Trois Formations en Arts Appliqués

Trois formations sont proposées :

Les programmes Design graphique, Design Web & Médias interactifs et Illustration publicitaire vous proposent trois modules de formation par année: en septembre, en janvier et en mai.

Durée des études

  • Le programme de Design graphique comporte 1260 heures, soit 4 sessions – 16 mois
  • Le programme de Design Web & Médias interactifs comporte 450 heures, soit 1 session – 4 mois
  • Le programme de Illustration publicitaire comporte 1005 heures, soit 3 sessions – 12 mois

Afin que l’enseignement soit le plus performant possible, Les laboratoires du Collège Salette sont équipés des plus récentes technologies. Les programmes de formation sont dispensés sur plateforme Mac.
Les principaux logiciels utilisés sont : InDesign, Illustrator, Photoshop, Adobe Acrobat Pro, Flash, Dreamweaver, Edge et Hype.
La vocation du Collège Salette est d’accompagner ses étudiants jusqu’au bout de leurs vocations créatives avec rigueur, réalisme et professionnalisme en offrant à ses étudiants, tout au long de leur formation, un enseignement et un cadre propices à l’épanouissement de leurs talents.

Le Collège ne compte que des professionnels parmi ses enseignants.
Ces praticiens de la création, de la production et de la communication renforcent les liens unissant l’établissement au milieu professionnel. Mais aussi et surtout, ils permettent au Collège d’offrir à ses étudiants un enseignement en lien avec les évolutions artistiques, technologiques et sociologiques, modifiant chaque jour le visage de leur futur métier.
Cette spécificité lui permet de conduire un projet pédagogique adapté aux réalités des métiers et de l’emploi en s’adaptant sans cesse aux évolutions dans le monde des arts et des nouvelles technologies.

Reconnaissance du Ministère de l’Éducation

Tous les programmes du Collège Salette sont reconnus et accrédités par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS) et conduisent à l’obtention d’une Attestation d’études collégiales (AEC).

Une aide logistique pour les étudiants français

Le Collège Salette accueille chaque année des étudiants en provenance de tous les horizons, de tous les continents. La notoriété de l’école a fait son chemin à travers le monde. Ses diplômés se retrouvent tant en Europe (France, Suisse, Belgique et Allemagne) qu’aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande.

Pour être admis au Collège, les étudiants étrangers doivent répondre aux exigences d’Immigration Québec et d’Immigration Canada.
Aussi, le Collège Salette propose une aide ses étudiants français, avant même l’inscription pour l’obtention de tous les documents obligatoires à un séjour au Québec.
Il apporte un soutien qu’aucune autre école propose.
Il aide aussi l’étudiant, bac en poche, à se trouver un logement, et à comprendre, gérer, appréhender son nouvel environnement au Québec.
Le fait d’étudier au Collège Salette (dans n’importe laquelle des trois formations proposées) ouvre l’accès à un permis de travail de 12 mois, si l’étudiant reste au Québec après l’obtention de son diplôme.
Un bonus non négligeable car il est  difficile d’obtenir un permis de travail au Canada.
C’est, vous en conviendrez, un gros point positif et une avancée pour lancer une éventuelle carrière dans la « Belle Province ».

CRÉATIVITÉ, RIGUEUR, RÉALISME et EFFICACITÉ, ces mots résument bien l’état d’esprit du Collège SALETTE à Montréal qui fait désormais partie du groupe Icones *

*Réseau de référence pour l'enseignement supérieur des métiers de la création, Icônes s’est associé avec 4 écoles françaises : ESMA, ETPA, CinéCréatis et IPESAA.

Cinéma, 3D, photographie, illustration, communication visuelle, multimédia, design… Quelle que soit la discipline créative, Icônes fédère des établissements supérieurs d’enseignement artistique sélectionnés pour leur exigence et leur performance.